Archives de catégorie : Mes poèmes

Jolie papillon et petit poisson

Jaune, orange, rouge, marron,
Il est une saison
De mille colorations
Aux feuilles, aux émotions.

Deux êtres étrangers,
De mondes séparés,
Leurs routes étaient-elles vouées
À un jour se croiser :

papillonAu parc, une papillon
Depuis son envolée
Rêvait pouvoir nager
Avec petit poisson

poissonEn un lac, un poisson
Depuis bien des années
Rêvait savoir voler
Avec beau papillon

Une mythique matinée,
Elle l’a survolé,
A osé l’aborder,
Ils se sont présentés.

Les ailes du papillon,
Les écailles du poisson,
S’accordaient aux mêmes tons :
Jaune, orange, rouge, marron !

Ils aiment tant se parler,
Partagent des visions,
Des rêves, des vérités,
Et de mêmes passions,

Depuis cette journée,
Une rencontre si belle,
Lui, il la fait flotter,
Elle, lui donne des ailes !

papillonpoisson

Rêves d’auteur.

Rêve d'eauteur 2

Avec ma légère plume, souvent sur mon rafiot,
Élevant l’encre… mon âme, navigue sur ces flots,
Là où je sens l’écume, le doux parfum des mots,
Guettant chaque vague, je rame, vers la rime qu’il faut.

Errant sur l’océan… vaste de Poésie,
Enfant devant l’azur, naissent mes fantaisies,
Je me vois en amant de jolie Mélodie.
Ma plume bat la mesure, l’esprit chante l’écrit.

Sur ces temps créatifs je m’envole en rêveur,
Le vent me guide, est-ce sage… Me voilà en auteur.
Éviterais-je les récifs, toucherais-je certains cœurs ?
Atteindrais-je leurs rivages, verrais-je leur lueurs ?

R.

[Écrit le vendredi 6 avril 2012. – (Crédit Photos : À la une => fiddle oak / Article => ecstaticist)]
___________________
La suite avec Єo. ici!

À Pauline… R.

a_pauline_r
En triant quelques vieux cartons,
Dans ces trésors de petit être,
Dans mes souvenirs de garçon
Je suis tombé sur une lettre.

Elle a chuté de sa cachette,
Un véritable coffre-fort :
Un livre sur les dinosaures,
Elle devait me sembler parfaite.

Ces mots, dix ans, mignonne scène
Au cœur d’un lapin de Garenne.
Ses mots disant : l’Enfance est belle,
À ma mémoire ils la rappellent !

Une ombre, ce passé, rejeton,
Me voilà homme lui faisant poème.
De petits mots ici je sème
Espèrent en grand sa vie canon.

R.

[Écrit le 06 ‎février ‎2014 – (Crédit Photos : À la une => Philémon Shivar / Poème => Un souvenir.)]

C’est clair.

violon-2
Elle est Claire, une altiste,
Elle éclaire : une artiste.

Elle m’apprend la rythmique,
Le violon, sa musique
Elle m’accorde, deux promesses :
Mélodies et justesse !

En tout temps souriante,
Pédagogue et patiente.
Si j’accroche, à mi-temps,
Elle prend notes, gentiment.

À mes pauses elle n’oppose
Ni silence, ni soupire.
À mes fautes elle appose
Le ton juste pour le dire.

Ces lignes apportées
C’est un écrit du cœur
Qui mesure la portée
De l’avoir professeur.

Et il vibre d’autant,
Motivé, elle m’apprend.

Elle est Claire, une artiste,
Elle éclaire : une altiste.

R.

Le violon est un instrument magique : Il touche, du talon à la pointe… des cheveux !
Avant de m’y être frotté, chevalet pas grand chose.
Depuis, le RéMi que je suis a quitté le Sol, Là, pour s’élever vers les Si-eux, enfin à ma portée.

[Écrit le 15 avril 2015 – (Crédit Photos : À la une => kasiek36@yahoo.com / Article => Mahō Shōjo Madoka Magika – Manga.)]

Qu’est-ce qui se tram ?

tram
Sortant du Tram je croise un « humain » courageux
Osant me murmurer son grand et bel aveu,
Souffle à mes écouteurs : « Sale Juif ! » Aïe, mes aïeux…

Depuis la rame, caché, ce gars futé et preux,
Use ses traits, renfrogné, se révèle, être hargneux.

Qu’importe mes croyances ! Que sait-il de mes cieux !?
Un chauve, en avait-il après mes grands cheveux ?
Il enviait mon sourire ou bien mon R. joyeux ?
D’où un fait avéré sur ce couard en ce lieu :
Âpre tristesse infinie de ce genre d’esprit creux
Maudissant jour et nuit le tolérant heureux.

Ces deux mots en disent long de ces mépris odieux…
Obviez la rage aveugle, ce grand mal à la vie
Nu est celui qui beugle sa haine d’un autrui !


R.

(Crédit Images : À la une => Gerard Stolk (vers le Midi-Carême) / Article => tryphon4.)