Archives par mot-clé : actus

Calculatrice TI-82, l’Intruments de votre réussite.

Vends véritable TI-82, avec son manuel !

Avec elle les chiffres dansent, valsent,
Se succèdent et puis passent…

Avec vous, elle espère prendre Place !

Au pays des Maths on dit que son expérience ne fait doute.
Elle Préside en promesses de bonnes opérations, d’avenir éclairé.

En effet, elle permet à loisir de jouer avec les lois :

Additionner, de grosses sommes, sans aucun effort,
Multipliez à volonté, combines, alliances, fonctions…
Diviser, pour mieux régner, même sans quotient I.
Vous, soustraire : très pratique en cas de mauvais calcul !

C’est simple : « C’est une machine-à-tion ! »  (Addition, multiplication…)

Calculette
Derrière cela, tant d’atouts emboîtent =>

En fonction de vos besoins,
Elle vous aidera à prendre racine
Ou bien à prendre la tangente.

Vous pourrez facilement faire droite.
Même si vous êtes gauche, ça marche !

Elle a grande puissance,
Son pouvoir exposant,
Elle révèlera comment
Jouer avec les courbes
Tel un chaud-mage !

Avec,
Des Mesures on est mètre,
Des Espoirs on est maître,
Le plus ‘Fort’ on aime être.

Avec,
On Stats sans hésiter, on chiffre à la volée.
On touche du doigt les secrets de l’univers cité.

Avec, on a-graphes, les plus belles fonctions,
On est partie prenante des plus grandes équations.

La  TI-82 c’est tout un programme !

Achetez cette merveilleuse calculatrice, vous y trouverez votre compte.
Mettez vos doutes entre parenthèses (parentes thèses) : C’est elle qu’il vous faut, et π c’est tout !

Offrez-vous la vite avant qu’on vous coef. au poteau.

Avant qu’un autre prenne les commandes… faites un choix, le choix du cœur, Élysée-là !

23,04 €  (Dans l’absolu le prix est variable, réductible, surtout si vous payez « content ».)

R.

[Véritable vente de calculatrice publiée sur leboncoin.fr la veille du premier tour de l’élection présidentielle 2017.]

Qu’est-ce qui se tram ?

tram
Sortant du Tram je croise un « humain » courageux
Osant me murmurer son grand et bel aveu,
Souffle à mes écouteurs : « Sale Juif ! » Aïe, mes aïeux…

Depuis la rame, caché, ce gars futé et preux,
Use ses traits, renfrogné, se révèle, être hargneux.

Qu’importe mes croyances ! Que sait-il de mes cieux !?
Un chauve, en avait-il après mes grands cheveux ?
Il enviait mon sourire ou bien mon R. joyeux ?
D’où un fait avéré sur ce couard en ce lieu :
Âpre tristesse infinie de ce genre d’esprit creux
Maudissant jour et nuit le tolérant heureux.

Ces deux mots en disent long de ces mépris odieux…
Obviez la rage aveugle, ce grand mal à la vie
Nu est celui qui beugle sa haine d’un autrui !


R.

(Crédit Images : À la une => Gerard Stolk (vers le Midi-Carême) / Article => tryphon4.)

Koh-Fruits.

Koh-Fruits

[Un aventurier prénommé Tomtom, perdu en pleine pampa, est assit en cercle avec ses compagnons d’infortune Popo la pomme, Rairai le Raisin et Poipoi la poire]

 

J1

[Tomtom]

Je vous rappelle que l’on a voté et décidé de mettre fin au Régime de Baba la Banane.
Cette babatarde nous dirigeait en dictat avec le sourire, nous en étions jaune, nous allons donc lui bouffer les rondelles cette nuit! (Si on peut dire…) Je sais que vous être chaud.(Attention de ne pas glisser sur ses restes en allant vous coucher).

Vous m’avez désigné comme nouveau chez de clan et c’est pourquoi je présiderai chaque futur conseil.

[Popo] C’est moche ! J’étais contre un nouveau leader! *Rage*

[Rairai] C’toi la moche!

[Poipoi] Oh de toute façon le jour Popo se décidera à être trognon il sera trop tard, c’est qu’on lui aura fait la peau.
De toute façon si on est pommé c’est la faute de qui je vous le donne en mille !?

[Tomtom] Ah ces nanas…  Heureusement que t’es là Rai, tu as eu un trait de génie de nous presser quand vin la pluie… vers cette grotte pour manger au sec.

Terminons ce conseil par le sermon habituel : la sanction a été irrévocable pour feu Baba, nous, aventuriers, en avons décidé ainsi, c’était son heure, éteignons sont allumette!
*Pschit*

 

J2 (le soir)

[Tomtom] Deuxième conseil que je préside et avant les votes je tiens à signaler à tous qu’un de nous n’apporte que des pépins depuis le début!
Oui c’est Popo, il est beaucoup trop obscur!

[Rairai] Ça pue tout ça !

[Popo] Chef c’est à toi de vider ton sac. Ok tu nous a donné l’air et tu en transportes certains mais ma parole ces accusations à la cuillère c’est louche.
Compagnons il nous vends du rêve, tout ça n’est qu’illusion, c’est une supère-chérie !

[Tomtom] Donc tous ça n’est que les Fruits de mon imagination… bien sûr! Mes amis, vous devez me croire, moi qui vous supporte chaque jour.

[Poipoi] Je suis d’accord cette pomme compote dans notre dos et nous prend pour des tartes!

[Rairai] Je roule!

[…]

[Tomtom] A trois voix contre une, tu ne feras plus de Gala, pote pomme!

[Rairai] Popo… tu vas en chier, c’est ton tour!

[Popo] Non! J’veux pas finir en morceaux ! *pleure*

[Poipoi] Oh madame est verte! Mais regarde nous, t’es pas la seule ma petite dame.

[Rairai] Un fruit quand ça pleure, ça fait du jus ? *soif*
Quelle cruche cette pomme.

[Popo] *pleure de plus belle*

[Rairai] *tend une gourde*

[Poipoi] *regardant la pomme* Eh! Granny, t’es bien mûre, on va te découper !!

[Rairai] Pas de quartier !

[Popo] Argh, ma pectine disparaît à vue d’oeil, je ne serai plus aware…
Il… y… a… un.. autre… frr.. frrr…u…ARGHhhhh!

 

[…]

 

[Tomtom] Raisin… on vient de lui faire la peau pour la manger… t’es pas sérieux tu vas pas l’éplucher ?

[Rairai] Mais chef! C’était une vieille peau… alors…

[Poipoi] Minus… Elle est Raide et Delicious comme ça.

[Tomtom]  blabla *blup!* y-rêve-vocable ! *blurp!* Rairai, allumette !

*Pschit*
Fin du conseil!

 

J3 (au conseil)

[Rairai] Au début je trouvais pas ça très grappe cette aventure mais là je commence à avoir les… la boule! Cette forêt… c’est trop gland ici, on tourne en rond chaque jour… on est trop cuit!

Et Tomtom qui ne reconnaît pas le coin, quelle panne!
A défaut d’avoir le plan tu nous mets à ta carte chef !? *rire moqueur*

[Poipoi] Rairai, écrase… sinon tu vas te liquéfier.

[Tomtom] Oui a-rairai-te de te plaindre ! Pauvre raisin de la colère ! Rairai bien qui rira le dernier.
[Tomtom à Poipoi] Perdons définitivement la boule comme ça on sera plus tranquille. C’est stratégique, pour être sur de faire un jour de plus votons contre lui!

[Poipoi à Tomtom] Ok je suis bonne poire, go! Mais on va avoir faim ce soir…

[Tomtom] La sentence est irrévocable, Rairai => Ban ! *mets ses lunettes noires et…
lance le grain au loin vers le soleil avec rage*

[Rairai] Nan, nan ! Ah mais… Je vole! Youuup.. *Scratch!* *s’écrase au loin sur un arbre et disparaît*

[Tomtom] On aurait pas réussit à le partager… c’est mieux comme ça.
*Pschit*

 

J4 (dernier conseil)

[Tomtom] Bon j’ai envoyé du bois aujusrd’hui, mais toi tu n’as pas brûlé beaucoup de calories. Et comme il ne doit en rester qu’un… *sort un sabre immense de nul part*

[Poipoi] Hey, tu veux encore me sucrer le repas ou quoi ? Mais cette fois tu ne m’auras pas avec tes discours et tes belles dents! […] AILLEUH !!

[Tomtom] Je confirme *crache un morceaux*, pourriture !

[Poipoi] Tu auras du te rappeler pourquoi tu m’as appelé Poipoi. Indice, il y a plus d’une tâche.

[Tomtom] Oui, mais tu ne peux me manger à ton tour, tu ne fais pas le Poi..poi.

[Poipoi] Alors personne ne gagnera *rire diabolique*. Je connais quelques cannibales qui seront ravit de nous faire finir sur des poteaux…
On va y cuir ensemble sous le soleil, y mûrir,  mais le dernier, le dessert du repas ce sera moi! mouah! ah ah!
Et même si cette victoire pèse pas lourd, la morale c’est que les-poires fait vivre… un peu plus!

[Tomtom] Quelle Conférence tu me fais… tout ça pour me mettre une Belle Epine dans le pied… Arrêtons de Poire-auté c’est pas humain.
Nous sommes arrivés au bout du bout et à la fin d’la faim, alors fruitnissons en là!

*Pschit* *Pschit*

[Quelque-chose sort alors du sac, seul reste du passage des cannibales.]

[Fraifrai] Heureusement que je n’ai pas ramené ma fraise plus tôt, ça porte ses fruits.
C’est trop fraisfrais, à moi la victoire! *rougit*

R.

[Écrit le 21 avril 2012.]

Drôles de Non.

Jouer avec les prénoms c’est comme jouer avec les mots,
tous peuvent s’y prêter un jour tant que le cheveux est assez tiré et que le bon contexte est là pour que l’on se poil.
Le récit suivant est un jeu de sons suivant les fils conducteurs enfantés par mon esprit étrange,
à partir d’une liste de prénoms originaux donnés en France en 2011.
Si votre prénom s’y trouve ce n’est pas de mon fait pourtant, si cela ne vous fait pas rire et/ou que vous souhaitez
que je sois rémi à ma place : commentez, dites-le avec un « Non! »

La Justice était Serène, connue pour sa Patience dans cette affaire elle n’en avait pas besoin,
le coupable était Évidence, le procès serait donc rapide.

Un jeune Playboy du Brésil prénommé ChrisStivie [Sti’vy pas c’est pareil, t’as pas le choix.] était sur le banc
des accusés.

Stecy clair et Krystallin pour la dame du Barreau, l’Amour était le mobile de ce crime odieux :
– « Chris S. , alias Bobby, est un prédateur, un Barbare, un Loup aux griffes Drissées sans cesse vers une nouvelle proie, et la belle Marlone en a fait les tristes frais… »

À l’accusé :
– « N’est-ce pas !? Elle était belle et bien en chair mais pas de peau elle vous était inaccessible. C’est pour cela!? Avouer! »

Chose étrange, sinon honteuse, Hillary alors pour unique raiponce. [Pilate l’heure! Jeveux, c’est moche! Mais dis sn’est que mon délire.]

L’avocate pénaliste de la partie civile, verte, reprenant :
– « Vos rires sont si inSultan Enver la victime et la cour…
Mais Lyloo, cet animal, sort enfin de sa tanière! Cet homme Assi’la devant vous chers jurés, cet homme les menottes
aux poings que la presse surnomme le ‘boucher de Thanksgiving’ semble pourtant toujours si reLax’man ! »
Se retournant à nouveau vers l’accusé :
« Vous ne resterez pas longtemps en paix! Le verdict va tomber et là vous rigolerez moins Monsieur Chris, personne ici ne vous croix innocent! Vous allez vite être tendu! »


Avant d’entendre le verdict des jurés retraçons les évènements :

C’était Illianeuf mois, durant la nuit de Thanksgiving.
Une jeune femme d’origine Indiaenne,  Marlone B., vivait à Manhattan.
[Lind’say beau mais j’parle ici d’ame’éric.]

Tout le monde l’appelait Ma’, un peu Quandied cette vraie Pearl Habrorait des yeux Emeraude profonds aux mille reflets d’Opale, sa peau Satine sentait bon la Cannelle et son allure était Felyne!
Devant pareille bombe cela Jazzie fort et la Zizanie régnait après son passage.

Ma’dinait seule à son domicile la nuit des faits selon ses proches, elle était assez distante.
Le Zephyr soufflait fort par une nuit sans lune, une nuit d’orage.

Melle. Brandod morue donc cette nuit là et les restes odorant de sa carcasse carbonisée furent découverts aux pieds
de son immeuble au petit matin, par un début de journée sans Soleil.

Pour une Cheyenne dont le nom sioux était Luna Tsela quelle fin des astres’euse était-ce de s’éteindre si jeune!
Pauvre Fleurde sel. [À l’eau, ça me fait fondre quoi! Luna Tsela ? Non y’a plus de Luna là…].

L’Expert était formel : elle avait été empoisonnée par de la Térébentine, les restes de sont corps brûlé à de nombreux degrés Kelvin en était imprégné. Elle avait également été poignardé en plein torse, post-mortem, puis son corps encore en feu avaient été laissé à l’abandon sur le bitum…
Sale affaire, il y avait de quoi en faire tout un plat.

Le policier en charge de l’affaire n’était pas Superman, mais il avait le Feeling et deux témoins, Armani et Léonit :

Armani niait avoir vu quoi que ce soit, et je dois bien avoué à cet endroit du récit que ce personnage en fait Néfertarien dans l’histoire.
Léonit niait lui aussi savoir quelque chose du drame, Mel il avoua finalement, après avoir retrouvé un beau teint, avoir eu peur de représailles. Le soir du crime, il avait en fait vu un homme de dos, habillé de vert et jaune, partir en courant de l’immeuble de la victime avec une valise apparemment assez lourde.

Ronaldinio, adjoint de l’inspecteur, n’était alors pas footu de retrouver le dossier de l’affaire pour y noter qu’il y avait donc aussi eu vol! Après maintes recherches il tomba enfin dessus, celui-ci était « rangé » dans le micro-onde du bureau!
[Oui, ça n’Ariel n’a faire là et mon texte commence à sentir le cramé, ou le réchauffé… *Ding* fait la sirène d’un récit lessivant.].

Une connaissance du seul suspect, le compagnon de la victime prénommé Chris, fût questionnée lors de la poursuite l’enquête car Israfilait souvent des tuyaux entre eux.
Ce dit ‘le Pape‘, si mal nommé, arnaqueur renommé et âne hacker certifié confessa que Christ était Béni, oui oui,
car il avait Chance avec lui et s’en sortait toujours :
– « Parfois il Mandyait pour pouvoir être de la partie, quand il n’avait plus rien en main pour jouer les maîtres Cantor.
Mais depuis un certain temps il sortait toujours gagnant O-D-I-L [aux deals, croc dedans si tu te l’écailles!].
Smek’il est pas clair, il est jamais Franck’il trompe son monde tout le temps pour en tirer profit! Il me fout grave
les jetons. »

Les enquêteurs interrogèrent alors la voisine du suspect :
– « Amélie de Grâce, Diss-nous où il est! ».
Elle n’en savait rien mais donna une information précieuse, le suspect avait Tojour de la famille, alors que tous le pensaient orphelin et sans proches.

Cédella que l’inspecteur, M. Derrick, ressuscitait enfin dans l’enquête, il avait vraiment de quoi croire… trouver le Chris ! Le suspect était sûrement caché Chénora, sa sœur brésilienne trans’atlantique, habitant à Dandréa, petit bourg d’Allemagne!
[Nora, nora pas ? En fait on sait déjà qu’il Luamit la main dessus puisque il y a prolepse, à moins que ce soit un énorme flash-back, pour l’instant je suis à l’ouest mais j’espère passer le mur…]

Derrick connaissait bien l’Allemagne pour y avoir travaillé à de nombreux épisodes… Il se rendit donc vite devant la maison de la sœur. Mais il Nescada, là, pas le mur du jardin pour passer par derrière, non il Sona directement la charge en enfonçant la porte!

Soudain, le suspect était devant lui, là dans le salon. Bim! Un coup de bottin portatif pour ne pas qu’il tente de s’échapper :
– « Saturin !? Tu vois des étoiles, 36 chandelles ? Chevine quoi ? Je t’arrête! »

Il était tout haBilitis à faire ça, il en avait les pouvoirs, à la différence de son collègue en Marcel [pare-balles, plus belle est la vie], Edouard de son prénom, également présent à cette arrestation deux jours avant le procès.

Liste prénoms 2
De retour à Manhattan, il est important de noter que Chris avait fini par avouer son crime, après une cuisine salée
de l’inspecteur :

– « J’bais pas me Tayr’ick Hunter !!  Jonay pas commis de crrrime ! Je comprrrends rrien a botrre historia, c’est Neal! [Oui là c’est Nul :p] Bous allez me dirrre Kelly le prrroblème ? »

– « Moi c’est Derrick! » Se tournant promptement vers une recrue en formation : « Non Chléo’phée pas ça! Je te l’ai déjà dit et expliqué, avec le bottin! Pose-moi cette chaise! »

– « Oui c’est moi, j’aboue tout, mais plus le bottin! J’ai crrramé cette grrrosse dinde après l’aboirrr farrrcie! Je l’é aussi planté avec mon couteau puis j’é jeté sa carrrcasse par la fénetrrre! ».


Nous revoici au verdict :
[C’était donc un gros flash-back narratif! \o/]

L’un des juges annonce la sentence :
– « Vaea jacta est! C’était Clair’micie les avocats : Coupable!

L’avocate, Théolinda, surplombant le criminel du banc des accusés, droite comme un I, vociféra :
– Doux Jésus, vous ne l’emporterez donc pas au Heaven, Chris! »

Chris Risa’letnnonce du verdict!
– « Ahahah, T’es haut linda rredescends sur terrre, je Nils et Nidal plus belle aboir tué Marlone! « 

Un Chris réSona soudain dans toute la salle :
– « NON! » Et mon luc c’est de la Patinde… pintade! Objection! »

Chris :
– « Mira, bella seniora! Ly…li…lange dé ma bie qué boilà! »

Toute la salle se tourna alors d’un seul et même mouvement vers l’entrée.
Melle. Brandod passait la porte du tribunal! Elle était en vie! Mika ce passait-il ??
Oh Joia, Ma’ria! Et son sourire… quelle Merveil était-ce alors!

– « Le Cor’torait dû l’analyser mieux que ça l’Expert! C’était des restes de notre grosse dinde cramée ! »
Sa’vanna sec, la grosse machine judiciaire si prête à mâcher l’homme en prenait plein les dents, quel costard Ma’ leur taillait-elle à tous. Le Taylor était riche mais personne n’avait encore tout Assimilé de l’histoire…

Marlone, la belle poulette ressuscitée, expliqua tout :

Elle n’avait pas encore parlé à sa famille de son petit ami Chris, étant enceinte de peu. Ils avaient tous deux décidés
de partir en voyage en Allemagne fêter ça Che’nora et se marier là-bas, avant d’annoncer les choses à sa famille stricte.
Ils s’étaient donc éclipsés dans un petit hameau [à mots] nommée Dandréa, car Dieu Veille Dandréa parait-il,
ils trouvaient donc l’endroit parfait pour l’accouchement et le mariage!

Le Pape, ce judas qui cassait ici, au procès, du sucre sur le dos de son ami était en fait un adversaire régulier de Chris au poker. Ce dindon de la farce finissait toujours plumé et il affabula donc pour se venger.

Quant aux aveux :
Avant de partir la nuit de Thanksgiving, Chris fit cuir une énorme dinde farcie à l’aide d’un vieux thermostat-chronomètre. Chris crue s’y fier [Il aurait dû toucher du bois], erreur, il était en panne. La dinde brûla pas qu’un pieu et cela enfuma vite tout l’espace.
De peur que le feu se répande et qu’il y ait un vrai Firdaous dans l’appartement, [‘Fire d’août’, oui j’étais pas chaud pour celui là mais… ça me brûlait les lèvres.], il planta son couteau dans la dinde calcinée pour s’en saisir sans se brûler, la jeta par la fenêtre He’rmine le couteau dans l’étui à sa ceinture.

Puis, en retard pour leur vol après cet incident, cet incendie, ils partirent précipitamment. Chris suivant de quelques minutes Ma’ qui l’attendait dans le taxi, il croisa en trombe le voisin avant de sauter dans l’auto. :
– « En boitûrre Germaine carr ont est Prisci’lla! Faut chopper le bol! »

C’est ainsi que Ma’rwina l’accusation, expliquant qu’entrain d’accoucher seule en Allemagne elle n’avait pu être là avant. Pour la Térébentine cela devait être un composant de la peinture interne du four ayant fondu lors du feu de dinde.

M. Stivie fut libéré sur le champ et la salle fut spectatrice d’un magnifique Kiss entre le ‘boucher’ et sa dinde!
Quelle belle Roméance, quel Piell de nez à la Justice !

Derrick s’interloqua :
– « Mé’lusine alors, et le couteau qu’on y a retrouvé correspondant parfaitement à la plaie avec les empreintes de Chris dessus ?! »

Marlone lui répondit sèchement :
– « Teddyficil de la feuille Derrick, le puit d’intelligence est à sec ?! [*pet* Troll!] C’est pas un poisson Gavril ni la Chandler pourtant vous devriez écraser, comme une crêpe! Chris à plusieurs couteaux identiques de travail dont un toujours sur lui, d’où ses empreintes et la correspondance! »

Grâce aux dommages et intérêts le couple décolla pour un long voyage direction les Lagun’a Thalassa
[On s’y Perd nous, non ? C’est à Lhassa! Comme Tibet’ R…]. On pouvait alors dire qu’il y avait du Lov’in’asia!
Oh amour débridé! Merveilleux, la nature est si belle, toutes ces plantes, Yacinth et beaux Akassia
[Comment ça y’a pas de lagon à Lhassa !? Pourtant là-bas le net marche difficilement et on y entend souvent crier :
« Nous laguons, nous laguons ! »]

FIN

Épuise log :
Le soir même au fond d’un bar obscur nous retrouvons Théolinda et Derrick ridiculisés un peu plus tôt.

Tudor ?

NON!

Be’tul finis pas ton verre ?

– Si, si… regarde… *glou*! Et toi, tu en reprendras bien une petite Lishette ?
Kentin pote essai mêsme de t’accompagner c’est plus drôle, je m’en resserre donc un aussi.
Sti’vy encore dans une heure, on passe au Scotysh.

Elton Scottch alors, il est où ?

Deux heures plus tard, Derrick, au-dessus d’une bassine :
– Oh Christ, Joris vraiment pas dû enchaîner sur le bourbon… ça me scotch et me clous à chaque fois sur place!

R.

[Délire écrit les 3 et 4 janvier 2012 à partir d’une liste, trouvée sur le site de la radio NRJ, de prénoms originaux donnés en France en 2011. –  Crédit Photo : À la une => Ghusse]

Stratos féérique.

Ce 14 octobre 2012 Felix Baumgartner l’Hautrichien à fait un saut Stratos féérique!
(Félixitations à lui.)

1 357,6 km/h en vitesse maximale. (Mach 1.25
2 h 37 pour atteindre le haut du plongeoir.
38 969 mètres d’altitude avant le plouf.
4 min 19 s de chute.
50 millions d’euros dépensé par le gentil spons’Or.
(Vous le voyez comme moi ce beau 1, 2, 3, 4, 5 ? :D)
Heureusement que le sauteur a pas fini Red, ça aurait été la Bull pointée….

Et 8 millions d’internautes connectés au quasi-direct du saut.

Sans vouloir passer du Baum à gartner, le voir franchir le mur du son sans fausse note…
ça laisse sans voix ! (Et j’ai pas d’chat dans la gorge).

En parlant de chat, de Félix donc, les images ont été truqué par les taureaux qui voient rouge.
En exclus, ce qu’il c’est vraiment passé là haut c’était chat :

Quand on y pense… plus de 2h30 d’attente pour quelques minutes de sensations…
cela vaut tout bon parc d’attractions en fait.
Et puis Oh triche! Un ballon qui met autant de temps à atteindre le but
il n’y a bien que dans ce sport que cela peut être valide.
Sans compter que pour vivre l’effet d’un grand BANG, et même deux,
il pouvait quand même aller moins loin le lascar.

Malgré tout quel fumé, ces images piquent les yeux. <3

De quoi avoir le Baum au cœur un moment…

R.

[Crédits : Mission Red Bull Stratos / Chats sautent!]